Index  >  Les bases du japonais  >  Fonctionnement de la langue japonaise  >  La forme en て/てください
conjugaison

 

Construire et utiliser la forme en て

 

La forme en て est vraiment très importante en japonais. Seule, elle sert à exprimer l'impératif mais elle est aussi une base pour de nombreuses autres formes de la conjugaison japonaise. Alors même s'il y a quelques règles à apprendre et que ça peut sembler un peu pénible, n'essayez pas d'y échapper ! C'est indispensable pour la suite de votre apprentissage.

 

L'impératif

L'usage premier de la forme en て correspond plus ou moins à l'impératif en français. C'est une manière de demander à quelqu'un de faire quelque chose. En français, l'impératif peut rapidement sembler rude, c'est beaucoup moins le cas en japonais. Plutôt qu'un ordre, on invite la personne à faire quelque chose... bien sûr, ça dépend beaucoup du ton qu'on y met !

La forme neutre se termine simplement par て et la forme polie se termine par てください (tekudasai). Vous entendez souvent cette terminaison à la fin des phrases japonaises dans les annonces publiques par exemple.

Une expression très connue en japonais qui utilise cette forme en て, c'est :

がんばってganbatte → Fais de ton mieux

がんばってください  ganbatte kudasai  → Faites de votre mieux !
 

Si vous regardez des animes ou des films, vous l'avez sûrement déjà entendue. Dans cette phrase, on demande à la personne de faire de son mieux et on utilise donc cette forme en て. C'est vraiment une formule typiquement japonaise et vous pouvez en apprendre plus sur ses subtilités avec cet article de gaijinjapan. Voyons maintenant comment on construit cette forme en て japonaise !

 

Verbes Ichidan

Avec les verbes en -いる, -える, il suffit de remplacer le る final par て. Si on prend le verbe みる (miru) ça donnera :

mi ru。→ Regarder

mi te。 → Regarde.

 

Pour la forme polie, c'est la même chose, mais on remplace る par てください et le tour est joué.

mi ru。→ Regarder

てください
mi tekudasai 
。 → Regardez.

 

En japonais, la forme en て est plus une demande ou une invitation à faire quelque chose. Par exemple, vous pourriez tout à fait dire :

ケーキたべてke-ki tabete。 → (Je t'en prie) mange le gâteau.

ケーキ をたべてくださいke-ki o tabetekudasai  。 → (Je vous en prie) mangez le gâteau.

 

En français, on dirait "servez-vous" qui utilise aussi l'impératif. C'est le même principe ici. En japonais, ça ne pose pas de problème d'utiliser la forme en て dans ce genre de situation. Si on demande quelque chose qui dérange un peu la personne, on peut ajouter ちょっと pour adoucir la phrase :

ちょっとみてchotto miteLittéralement : Regarde "un peu".  → Tu veux bien jeter un oeil ?
(Ce n'est pas une question en japonais, mais ça retranscrit bien l'idée.)

 

Pour le moment, rien de trop compliqué, on remplace simplement る par て ou てください. C'est avec les verbes godan que ça va se corser un peu !

 

Verbes godan

Les verbes godan peuvent finir par う, つ, る, く, ぐ, む, ぶ, ぬ ouす u, tsu, ru, ku, gu, mu, bu, nu,  su . Selon la terminaison, la forme en て va être un peu différente. Dans tous les cas, il s'agit de remplacer le dernier hiragana par une nouvelle terminaison.

Les terminaisons en う, つ, る, seront remplacées par って.

→ かってka u   ka tte  → achète

→ まってma tsu    ma tte    → attends

わか → わかってwaka ru    waka tte   → comprends

 

Les terminaisons en く et ぐ seront remplacées par て ou en で

→ きいてki ku    ki ite  écoute
 

およ→ およいでoyo gu    oyo ide  nage

 

Les terminaisons en む, べ, ぬ seront remplacées par んで

→ よんでyo mu     yo nde lis
 

あそ → あそんでaso bu   aso nde  amuse-toi

→ しんで shi nu     shi nde  meurs

 

La terminaison す sera remplacée par て

はな → はなしてhana su  hana shite parle

 

Je sais que ça semble un peu difficile de tout retenir, mais avec le temps et un peu d'organisation, on s'y fait. Ce qui m'a permis de bien retenir comment changeait chaque verbe, c'était de me faire un tableau visuel condensé comme ça :

    ➔ って    

     ➔ いて / いで

    ➔ んで

                ➔ して

 

Retenir juste ça, ça semble quand même plus facile, non ? Pour le reste, il n'y a pas de miracle, il faut s'entrainer ! Au bout d'un moment vous aurez l'habitude et le changement se fera automatiquement dans votre tête.

Et comme pour les verbes ichidan, il suffit d'ajouter くださいkudasai pour obtenir la version polie.

Voici quelques phrases d'exemple avec la forme en て.

 とるtoru (prendre) : そのほんをとってくださいsono hon o  tottekudasai    

→ Passez-moi ce livre, s'il vous plait.

 いうiu (dire) : もういちどいってください。mou ichido ittekudasai    

→ Répétez, s'il vous plait. (litt : dites encore une fois)

 よむyomu (lire) : そのほんをよんでください。sono hon o yondekudasai     

→ Lisez-ce livre, s'il vous plait.

 けすkesu (éteindre) : でんきをけしてくださいtenki o keshitekudasai

→ Éteignez la lumière, s'il vous plait.

 

 

Les exceptions

On retrouve toujours nos chers verbes するsuru (faire) et くるkuru (venir) qui ne font jamais rien comme tout le monde. En plus, cette fois-ci le verbe 行くiku est aussi irrégulier. À la forme en て ils deviennent respectivement

してshite   きてkite    行ってitte

 

Un verbe courant composé avec くる  est もってくるmottekuru qui signifie apporter quelque chose avec soi. Dons si vous organisez une fête, vous pouvez demander à un ami :

のみものをもってくてnomimono o mottekute   。→ Apporte les boissons.

 

Et voilà, nous avons fini notre première approche de la forme en て.  C'est vraiment une forme importante et qui revient souvent en japonais. Elle sert notamment pour la forme neutre du passé. N'essayez pas de faire l'impasse dessus et apprenez bien comment la conjuguer. Pour vous aider à retenir, des exercices vous attendent !

Exercices sur la forme en て   Cours suivant

 

Votes:5 Moyenne:10.00
Précédent
Les adjectifs en japonais
index de la catégorie
Fonctionnement de la langue japonaise

db:system_notification_select.html
db:legacy_notification_select_form.html