Index  >  Les bases du japonais  >  Questions fréquentes en japonais  >  Comment fonctionne l'écriture japonaise ?
écriture hiragana katakana kanji

Quelle différence entre les hiragana, katakana et kanji ?

 

Quand on débute en japonais, on peut vite être perdu entre les différentes écritures. Pas de panique, ici, je vous explique le rôle de chaque écriture, comment elle fonctionne et quand l'utiliser. Mais avant, une petite mise au point au cas où vous voudriez éviter d'apprendre l'écriture japonaise ;)

 

Les hiragana

Qu'est-ce qu'un hiragana ?

C'est le premier système d'écriture que les écoliers japonais apprennent. Il s'agit d'un syllabaire, c’est-à-dire que chaque signe correspond à un son de la langue japonaise. Il suffit de les écrire à la suite les uns des autres pour former des mots et des phrases. Par exemple

  • あ se prononce "a"
  • い se prononce "i".
  • あい va donc se prononcer "ai" et ça veut dire amour.

Il existe 46 hiragana simples, plus des combinaisons. Je vous mets le tableau ici et si vous avez envie de plus de précisions, vous pouvez lire mon cours sur les hiragana !

Quand utiliser les hiragana ?

Lorsqu'on débute en japonais, on utilise tout le temps les hiragana, c'est l'écriture "par défaut". Ils permettent de retranscrire tous les sons de la langue japonaise, et donc d'écrire tous les mots. Quand on progresse dans l'apprentissage, on remplace petit à petit certains hiragana par leur équivalent en katakana ou en kanji. Tout est expliqué dans la suite de ce cours.

 

Les katakana

Ils fonctionnent comme les hiragana et comportent les mêmes sons. Ensemble, les deux syllabaires forment les "kana" (hira- et kata- KANA). Mais leur utilisation est différente. Les katakana servent principalement à retranscrire les noms d'origine étrangère, mais aussi à insister sur un mot ou encore pour les noms scientifiques.

Par exemple, pour dire "France" en japonais, on utilisera les katakanas et on écrira "フランス" (fu ra n su) pour "adapter" le mot à la langue japonaise. Et il y a BEAUCOUP d'exemples en japonais, pas seulement les noms de pays.

(orenji jūsu) = jus d'orange (orange juice en anglais)

 

C'est un peu perturbant d'avoir deux écritures différentes pour les mêmes sons, mais finalement, c'est un peu comme les majuscules et les minuscules avec notre alphabet latin ! Nous avons deux écritures différentes pour les mêmes lettres et on peut choisir d'écrire en majuscule pour attirer l'attention sur un mot. Pour plus de détails, je vous renvoie au cours sur les katakanas !

 

Les kanji

C'est là que ça se corse. Les kanji, c'est un peu la "vraie" orthographe des mots. Pendant la scolarité obligatoire, les écoliers en étudient un peu plus de 2000. Petit à petit, ils apprennent à écrire les mots non plus juste avec des hiragana, mais avec des kanji aussi. Aussi ? Eh oui, les trois écritures sont présentes dans la langue japonaise en même temps ! Prenons par exemple la phrase :

フランスく。(furansu ni iku) Aller en France.

 

  • Le premier mot フランス (la France) est écrit en katakana.
  • est le kanji du verbe "aller"
  • く est la terminaison du verbe, に correspond à la préposition "en" et ce sont des hiragana.

Donc toutes les écritures sont utiles !

Les kanji sont généralement la partie sémantique du mot, celle qui ne change pas et les hiragana servent pour les terminaisons. Si vous voulez tous les détails sur les kanji, c'est par ici.

Par exemple, dans le verbe , 行 est un kanji et く un hiragana. Si on met le verbe au passé, seul le hiragana く va changer : った. Pareil si on met à la forme négative ou autre, 行 sera toujours là, c'est la suite du verbe qui change.

Contrairement aux hiragana et aux katakana, les kanji ne représentent pas des sons mais plutôt des mots. Ce sont des sinogrammes que les Japonais ont piochés dans la langue chinoise. C'est pour cela que les kanji ont souvent plusieurs prononciations possibles : celles purement japonaises et celles dérivées de la prononciation chinoise.

Par exemple, 月 est le kanji pour désigner la lune et il se prononce "tsuki". Mais on l'utilise aussi pour écrire les mois : 1月 (1er mois, donc janvier) et il se prononce alors "gatsu".

 

Je sais que ça semble très compliqué quand tout est expliqué comme ça d'un coup. Mais je vous assure que finalement, ça n'est pas si terrible que ça. Une fois qu'on a pris l'habitude, c'est même carrément amusant d'étudier les kanji ! (ou alors je suis bizarre, c'est possible aussi !)

Dans tous les cas, si vous débutez, je vous conseille de ne pas tout mélanger et de commencer par bien apprendre les kana, c'est une première étape importante. Ensuite, vous pourrez plonger dans les kanji. Mais n'essayez pas de tout faire en même temps, ça fait beaucoup ! Dernier petit rappel visuel : tous les signes en japonais tiennent dans le même carré imaginaire.

J'espère que ce résumé vous aide à mieux comprendre quelle écriture doit être utilisée à quel moment. Au début, c'est perturbant, mais on s'habitue, je vous le promets !

 

Voir les autres questions fréquentes

 

Votes:22 Moyenne:10.00
Précédent
FAQ sur la langue japonaise
index de la catégorie
Questions fréquentes en japonais
Suivant
Qu'est-ce qu'une particule en japonais ?

db:system_notification_select.html
db:legacy_notification_select_form.html